Toiture plate : ce qu’il faut savoir sur la sécurité

09 juillet 2021 - Conseils
Sur un toit plat, afin de prévenir les risques de chute pendant le chantier et ensuite pour toute la durée de vie du bâtiment concerné, il est obligatoire d’installer un dispositif de sécurité périphérique et/ou d’utiliser des équipements de protection individuelle. Ces équipements sont de diverses natures : provisoires ou définitifs, leur installation fait également l’objet de normes strictes.
 

Toit plat : sécurité périphérique définitive ou temporaire ?

Pour les toits plats, différents systèmes de sécurité périphérique existent. La règlementation implique l’installation d’une sécurité fixe composé de gardes du corps ou à défaut de lignes de vie, afin de prévenir tout risque de chute de hauteur.

Pour des interventions ponctuelles sur un toit plat, les sécurités provisoires sont bien souvent suffisantes, mais non moins obligatoires !

En savoir plus

Équipements de protection : quelles normes ?

L’utilisation d’un équipement de protection individuelle (EPI) et l’installation de dispositifs de protection périphérique (définitifs ou temporaires), sont régies par des normes visant à sécuriser les personnes intervenant sur un toit plat.

Ces normes permettent d’encadrer le contrôle et la vérification des équipements, ainsi que leur bonne installation, notamment dans le cadre de la norme NF P93-355 pour la protection périphérique temporaire ou EN395 pour la protection individuelle.

Rappel : toutes ces dispositions concernent uniquement les toitures plates dites inaccessibles au public. Pour les terrasses recevant des personnes, les normes sont différentes.

En savoir plus